Archives de Tag: vidéo

[Brève] 2 campagnes santé buzzables

Ce matin, deux campagnes santé intéressantes, toutes deux sur les réseaux sociaux.

Sur Youtube, des maffioso réaniment une victime !

La British Heart Foundation, association caritative cardiaque, s’est trouvé un jingle : « Stayin’ alive » ! Après sa première vidéo, elle récidive et met en scène un maffioso et ses deux gorilles qui cherchent à réanimer une victime pour apprendre les bases du massage cardiaque : appeler les urgences, pas de bouche-à-bouche, et le massage. Une belle tranche de rire quand les gorilles s’improvisent danseurs sur la chanson. Seul regret : le côté « maffioso » aurait pu être plus pregnant dans la vidéo. A lire : l’analyse de DocNews.

Elle prend le pari de l’humour pour intéresser, puis (in)former le grand public. En France, on connaissait déjà la vidéo « 1 vie = 3 gestes » (agence : i&e) pédagogique, mais moins drôle… On prend les paris sur la vidéo la plus regardée et partagée ?

Sur Facebook, Kleenex prend soin des enrhubés !

Kleenex joue la carte de la proximité et la compassion. En traquant sur Facebook tous les statuts « rhume » « grippe » et « malade », elle leur envoie un paquet personnalisé de mouchoirs, en souhaitant un bon rétablissement ! La réactivité est de mise pour la marque…

Une belle opération sur la tendance 2012 « réhumanisation des relations », qui a permis à la fois une nouvelle expérience des utilisateurs et internautes, un nouveau rapport à la marque, et un partage massif des bénéficiaires de l’opération sur leur mur, touchant ainsi leur cercles de friends. Lire l’analyse d’Influencia.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Brèves, Communication & RP, Deux POINT Zéro

Campagne de la FHF : l’interne et l’hôpital, « je t’aime moi non plus ! »

Il y a quelques semaines, la FHF (Fédération Hospitalière de France) a mis en ligne une campagne destinée aux étudiants en médecine. Le but ? Les sensibiliser à une carrière de médecin à l’hôpital public.
Le contexte est très concurrentiel : ouverture des stages d’internes en clinique, démographie médicale « tendue » et pas en faveur des hôpitaux,… La FHF veut abattre les clichés du secteur public, avec des phrases phares telles que « Laissez vous guider par l’intérêt ».

La campagne cible clairement les jeunes, Sur le site PH par intérêt, un grand nombre de ressources :

  • Des interviews de professionnels hospitaliers, énumérant les raisons pour lesquelles ils ont choisi d’exercer leur métier à l’hôpital : moyens de recherche, valeurs du secteur public, innovation, vie de l’hôpital, … C’est chouette d’être Praticien Hospitalier !
  • un quizz
  • une affiche
  • un lien Facebook
  • des livrets pédagogiques (rémunération, espace médical du site FHF et un magazine)
  • et une web série humoristique. Après Omar & Fred, voici Doc & Dac…

On aime :

  • Les vidéos très pédagogiques d’interview.
  • L’intégration des réseaux sociaux à la campagne, avec Facebook et Youtube
  • La stratégie fondée sur les clichés de l’hôpital
  • Le très beau graphisme de l’affiche
  • La web série Doc & Dac, avec des situations (vraiment) vécues entre les couples PH / interne, un très bon acteur (l’interne), une conclusion qui claque : « Ah ouais…. quand même ! » .

On aime moins :

  • Une campagne qui va dans tous les sens avec beaucoup de concepts différents : une série de portraits photographiques (affiche), Doc et Dac (websérie), ou des vidéos pédagogiques. L’ensemble perd en unité et donc en efficacité
  • Une page Facebook pas actualisée
  • Un quizz pas encore en ligne
  • Les vidéos de la websérie, un poil trop longues (1 min 30)
  • Un manque d’audace. L’idée de travailler sur les clichés est très très bonne, mais a été un peu freinée, et n’ose pas aborder les vrais clichés, peu flatteurs, de l’hôpital public pour les faire tomber. Dommage, quand on sait que l’humour de la génération 18-30 ans est principalement le cynisme, et que pour faire réfléchir à des concepts un peu trop vrais, un peu trop négatifs, l’exagération est une méthode d’atténuation (oui, paradoxalement…).
  • À part quelques reprises dans la presse (les moyens traditionnels) je n’ai pas trop vu la campagne tourner…

Et vous, qu’en pensez-vous ?

3 Commentaires

Classé dans Communication & RP

[Brève] L’imaginaire du laboratoire

Rien à voir..

Mais l’imaginaire du laboratoire tel que vu dans ce clip me plaisait, et donne un résultat très esthétique. Ou comment mêler poésie et scientifique.

Babet – Les Amouratiques (en duo avec Hugh Coltman) – Clip officiel

 

1 commentaire

Classé dans Blogulations, Brèves

[Brève] Sauvez vos oreilles, ne la sauvez pas

L’Inpes et le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé ont lancé une campagne de sensibilisation au bruit à l’aide d’un dispositif interactif, et, surtout, avec la participation de la chanteuse bien connue Jenifer. Après le succès du manga interactif Attraction sur les méfaits du tabac (agence : DDB Paris), l’Inpes demeure sur le créneau interactif avec cette nouvelle campagne. Principe sympa, jolie réalisation… On en redemande !

Capture : une expérience de son en 3D dont vous êtes le héros

Le principe : Vous êtes plongé au coeur d’une aventure pour libérer la chanteuse, enlevée en pleine scène (tout le monde sait bien que c’est le moyen le plus discret…). La vidéo s’ouvre sur le début du concert, et de suite l’enlèvement de J. Preux chevalier que vous êtes, vous êtes le seul de la salle à suivre le kidnappeur. Pour vous en sortir, il faut écouter les sons de la vidéo en 3 D (gauche, droite, mélodie, …) et réagir en fonction des sons entendus. La réalisation se fait sur Youtube, sur une page personnalisée « Jenifer life concert » et invite ensuite à visiter le site de sensibilisation dédié, Écoute ton oreille.

Tentez l’expérience !

Bonne nouvelle ! Si je passe pas mal de temps le casque sur les oreilles, j’ai tout de même pu terminer  l’aventure… S’il ne fallait qu’une critique ? Le choix de Jenifer bien sûr. D’abord parce que personnellement, je ne la sauverais pas, ensuite parce que, pour coller avec le slogan  » Protéger son ouïe, c’est protéger la musique qu’on aime », j’aurais fait le choix de différents type de musique et chanteurs. Faut-il le dire, je ne me suis pas sentie très concernée par ce slogan parlant de Jenifer…

2 Commentaires

Classé dans Brèves, Web Santé

Pièces Jaunes : le geste au centre de la campagne

Aujourd’hui est le dernier jour pour remettre votre tirelire ! Quelle tirelire ? Celle des Pièces Jaunes, qui revient en janvier comme la rentrée scolaire en septembre

Pour la 22e année consécutive, du 5 janvier au 12 février, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France lance cette campagne ludique et pleine de succès, pour financer des projets d’amélioration des conditions de vie des enfants et adolescents hospitalisés.

Les Pièces Jaunes, c’est aussi une opération annuelle comme il y en a beaucoup dans la Santé (les Parcours du Coeur par exemple) ou dans l’associatif (de type le Téléthon ou Sidaction). Une des opérations qui marchent et plaisent, certainement parce qu’elle est simple et s’adresse tout simplement aux enfants pour les enfants.

22 ans, c’est une affaire qui roule ! Pourtant, nouveaux dispositifs et racines populaires de la campagne se mêlent et tracent un événement hybride.

On aime :

  • La valeur source de cette campagne de don n’a jamais changé : le geste à la fois généreux et ludique pour les enfants, de construire sa tirelire, la remplir, la déposer dans des points de collecte et… peser la somme ainsi récoltée !
  • inaugurés l’année précédente, une véritable présence en ligne de la campagne (Facebook, Twitter, …)
  • la volonté de modernisation de la communication
  • une campagne de partenariat époustouflante
  • un nouveau dispositif de paiement en ligne avec Price Minister
  • Tellement connu que ses RP sont du pain béni pour les consultants chargés de le communiquer (même s’il faut trouver à les renouveller), et pour la presse un marronnier. Trop peut-être, comment le renouveller ?

On aime moins :

  • le dessin des personnages « Pile et Face », (trop) carrés
  • Des parrains (Christian Karembeu et Lorie) quelques peu entrés dans l’ombre. (Je me souviens d’une opération chez moi avec Elodie Gossuin…)
  • Le train pièces-Jaunes, un peu old school, dont on parle beaucoup moins depuis que les tours de France ferrés sont devenus si courant : Coca Cola, Alzheimer, …
  • 22 ans de parrainage de Mme Chirac, marraine historique moins politique maintenant, ce qui fut pourtant critiqué, mais qui efface une part de visibilité à la Fondation HPHF

C’est une campagne qui a fait ses preuves et qui fonctionne, d’où peut-être sa difficulté à se renouveller sans perdre son essence. Il lui manque pourtant un soupçon de modernité, des actions peut-être plus proche des enfants d’aujourd’hui, à faire avec la nouvelle génération de parents. L’innovation peut conserver, en son centre, le coeur de cette campagne : le geste de don.

Un dernier mot : merci, pour le monde de l’hôpital et pour les enfants et adolescents pouvant bénéficier des actions de la FHP-HP ! Maintenant, courrez dans votre bureau de Poste, déposer la tirelire avant sa fermeture, à défaut de devoir attendre l’année prochaine…

Agence : Publicis Consultants | Net Intelligenz
Quelques sources : Le guide santé pour le bilan des campagnes, My Community Manager pour une explication de la campagne marketing et bien sûr www.piecesjaunes.fr !

3 Commentaires

Classé dans Communication & RP

[Brève] Io sono quel gran medico

Une vidéo pour visuliser la mise en scène du charlatan Dulcamara (moins moderne que celle que j’ai pu voir).

Et pour le plaisir, j’ajoute la suite (certains me comprendront…), d’une autre mise en scène.

1 commentaire

Classé dans Maux qui parlent et mots qui soignent

L’information n’a pas droit à l’erreur

INCA - L'information n'a pas droit à l'erreur

C’est le message de la campagne d’affichage de l’INCa, Institut National contre le Cancer, associé à la Ligue contre le Cancer pour la sortie d’une nouvelle page d’information à destination des patients sur son site : e-cancer.info. Du moins, parmi les messages de la campagne sur l’information, c’est celui qui m’a le plus marquée et inspirée. Car dans la santé 2.0 (et globalement dans le 2.0), la principale problématique tourne autour de ce thème : l’information. Quelle information peut-on et doit-on diffuser ? Comment les patients cherchent-ils l’information ? Quelles informations viennnent d’internet, lesquelles du médecin ?

Une présentation de cette campagne grand public (agence : W&Cie/atjust, agence RP : Presse & Papiers).

On aime :

  • La mise en valeur d’un site web (et plus généralement, d’un dispositif d’information aussi constitué d’une collection de brochures et d’une hotline) à travers une campagne publicitaire nationale.
  • Une démarche dans le cadre du Plan Cancer 2009-2013
  • Un message intéressant, revenant sur la problématique d’information du patient et de ses proches
  • Belle retombée medias : PQR, PQN (20Minutes notamment), web et blogs, …
  • La campagne éduquera-t-elle les patients à la recherche d’infos pour devenir un devenir un patient 2.0 ?
  • Des vidéos-témoignages de personnes touchées par le cancer. Mais il manque sur le site d’un forum ou moyen d’échange entre patient – lieu d’échange social. Or, le besoin d’échange, est exprimé de façon aussi grande que le besoin d’information ; et le web permettrait cela.

On aime moins :

  • Il manque quelque innovation à la base de ce dispositif pour pouvoir s’en extasier. La communication de l’information est un process qui marche, c’est testé et vérifié, mais loin d’être unique !
  • Une URL pas toujours simple à retenir : www.e-cancer.fr/cancer-info/ et une interface très (trop) complète. Un joli labyrinthe à Mammouth, si celui-ci ne veut pas faire d’efforts pour se repérer, le paresseux ! (tiens, une nouvelle empreinte de pas révélatrice d’une passage d’un mammouth géant sur le Blogule…)
  • Peu de partenariats pour cette initiative

Les dates-clefs des opérations contre le cancer

Quand on parle de dates-clefs pour l’information sur le cancer, on pense beaucoup à Octobre et Octobre Rose, pour le mois du cancer du sein. Le mois bleu existe également, comme me l’a appris Catherine, blogueuse engagée. Il y aurait aussi une semaine nationale de lutte contre le cancer. Mois, semaine, journée… Mammouth géant ? Maaaaa-mmouuuth ? Où es tu ?

Le 4 février, c’est la journée mondiale de lutte contre le cancer. Pour cette occasion a également été présenté l’édition 2011 du site « Le grand direct des chercheurs » par l’ARC, Association de recherche contre le cancer. Un site très intéressant dans la démarche d’information des patients, qui peuvent accéder en direct au dialogue avec des chercheurs. (agence : the desk)

Alors l’information sans erreur du patient ? Plus d’informations sur le web, plus de sources officielles, mais aussi plus de cacophonie…Et ça, ce peut aussi être une erreur ! Mais contre ce penchant, je recommande un travail de curation comme Webicina.

Après publication de ce billet, je suis retombée sur le résumé du livre La relation médecins-malades : Information et mensonges à consulter !

1 commentaire

Classé dans Communication & RP, Web Santé