Campagne de la FHF : l’interne et l’hôpital, « je t’aime moi non plus ! »

Il y a quelques semaines, la FHF (Fédération Hospitalière de France) a mis en ligne une campagne destinée aux étudiants en médecine. Le but ? Les sensibiliser à une carrière de médecin à l’hôpital public.
Le contexte est très concurrentiel : ouverture des stages d’internes en clinique, démographie médicale « tendue » et pas en faveur des hôpitaux,… La FHF veut abattre les clichés du secteur public, avec des phrases phares telles que « Laissez vous guider par l’intérêt ».

La campagne cible clairement les jeunes, Sur le site PH par intérêt, un grand nombre de ressources :

  • Des interviews de professionnels hospitaliers, énumérant les raisons pour lesquelles ils ont choisi d’exercer leur métier à l’hôpital : moyens de recherche, valeurs du secteur public, innovation, vie de l’hôpital, … C’est chouette d’être Praticien Hospitalier !
  • un quizz
  • une affiche
  • un lien Facebook
  • des livrets pédagogiques (rémunération, espace médical du site FHF et un magazine)
  • et une web série humoristique. Après Omar & Fred, voici Doc & Dac…

On aime :

  • Les vidéos très pédagogiques d’interview.
  • L’intégration des réseaux sociaux à la campagne, avec Facebook et Youtube
  • La stratégie fondée sur les clichés de l’hôpital
  • Le très beau graphisme de l’affiche
  • La web série Doc & Dac, avec des situations (vraiment) vécues entre les couples PH / interne, un très bon acteur (l’interne), une conclusion qui claque : « Ah ouais…. quand même ! » .

On aime moins :

  • Une campagne qui va dans tous les sens avec beaucoup de concepts différents : une série de portraits photographiques (affiche), Doc et Dac (websérie), ou des vidéos pédagogiques. L’ensemble perd en unité et donc en efficacité
  • Une page Facebook pas actualisée
  • Un quizz pas encore en ligne
  • Les vidéos de la websérie, un poil trop longues (1 min 30)
  • Un manque d’audace. L’idée de travailler sur les clichés est très très bonne, mais a été un peu freinée, et n’ose pas aborder les vrais clichés, peu flatteurs, de l’hôpital public pour les faire tomber. Dommage, quand on sait que l’humour de la génération 18-30 ans est principalement le cynisme, et que pour faire réfléchir à des concepts un peu trop vrais, un peu trop négatifs, l’exagération est une méthode d’atténuation (oui, paradoxalement…).
  • À part quelques reprises dans la presse (les moyens traditionnels) je n’ai pas trop vu la campagne tourner…

Et vous, qu’en pensez-vous ?

3 Commentaires

Classé dans Communication & RP

3 réponses à “Campagne de la FHF : l’interne et l’hôpital, « je t’aime moi non plus ! »

  1. Je salue cette initiative, mais il faut avouer que cela sera quand même difficile de convaincre ces jeunes d’aller vers l’hôpital public. Les avantages sont souvent plus nombreux dans le privé en commençant par les conditions de travail. Il faudra beaucoup plus qu’une campagne pour les convaincre !

  2. Bjr
    Cette campagne, très « comm », est une bonne initiative mais les problèmes sont ailleurs. Elle ne tient pas compte des vraies raisons pour lesquelles les jeunes partent en libéral/clinique dès la fin de leur internat ou démissionnent de leurs postes hospitaliers: exclusion des médecins des décisions stratégiques de l’hôpital (Loi HPST,…), carrières universitaires peu attractives et sélection sur un mode archaïque (cooptation, publish or perish,…), conditions de travail déplorables (venez vor l’état des chambres de garde, de la nourriture, du mépris qui est porté aux jeunes médecins, faible rémunération 119,02 € et 250 € bruts pour un interne ou un senior,…),…
    Il va falloir comprendre que l’hôpital a besoin de ses médecins, sinon ce n’est plus un hôpital (on peut dire la même chose avec nos collègues paramédicaux qui fuient la profession…). 54 ans après les ordonnances Debré (http://www.snhu.com/SNHU/Textes_officiels_files/ordonnance58.pdf) qui ont créé le statut de médecin hospitalier et de professeur pour attirer les médecins à l’hôpital, il est temps de réfléchir à un sérieux toilettage pour de nouveau ré-attirer les professionnels.
    Dr Gérald KIERZEK, Praticien Hospitalier (et oui ca existe encore !)
    http://www.sante-urgences.com

  3. edi

    oui C’est difficile de les convaincre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s