Archives de Tag: Interne

Campagne de la FHF : l’interne et l’hôpital, « je t’aime moi non plus ! »

Il y a quelques semaines, la FHF (Fédération Hospitalière de France) a mis en ligne une campagne destinée aux étudiants en médecine. Le but ? Les sensibiliser à une carrière de médecin à l’hôpital public.
Le contexte est très concurrentiel : ouverture des stages d’internes en clinique, démographie médicale « tendue » et pas en faveur des hôpitaux,… La FHF veut abattre les clichés du secteur public, avec des phrases phares telles que « Laissez vous guider par l’intérêt ».

La campagne cible clairement les jeunes, Sur le site PH par intérêt, un grand nombre de ressources :

  • Des interviews de professionnels hospitaliers, énumérant les raisons pour lesquelles ils ont choisi d’exercer leur métier à l’hôpital : moyens de recherche, valeurs du secteur public, innovation, vie de l’hôpital, … C’est chouette d’être Praticien Hospitalier !
  • un quizz
  • une affiche
  • un lien Facebook
  • des livrets pédagogiques (rémunération, espace médical du site FHF et un magazine)
  • et une web série humoristique. Après Omar & Fred, voici Doc & Dac…

On aime :

  • Les vidéos très pédagogiques d’interview.
  • L’intégration des réseaux sociaux à la campagne, avec Facebook et Youtube
  • La stratégie fondée sur les clichés de l’hôpital
  • Le très beau graphisme de l’affiche
  • La web série Doc & Dac, avec des situations (vraiment) vécues entre les couples PH / interne, un très bon acteur (l’interne), une conclusion qui claque : « Ah ouais…. quand même ! » .

On aime moins :

  • Une campagne qui va dans tous les sens avec beaucoup de concepts différents : une série de portraits photographiques (affiche), Doc et Dac (websérie), ou des vidéos pédagogiques. L’ensemble perd en unité et donc en efficacité
  • Une page Facebook pas actualisée
  • Un quizz pas encore en ligne
  • Les vidéos de la websérie, un poil trop longues (1 min 30)
  • Un manque d’audace. L’idée de travailler sur les clichés est très très bonne, mais a été un peu freinée, et n’ose pas aborder les vrais clichés, peu flatteurs, de l’hôpital public pour les faire tomber. Dommage, quand on sait que l’humour de la génération 18-30 ans est principalement le cynisme, et que pour faire réfléchir à des concepts un peu trop vrais, un peu trop négatifs, l’exagération est une méthode d’atténuation (oui, paradoxalement…).
  • À part quelques reprises dans la presse (les moyens traditionnels) je n’ai pas trop vu la campagne tourner…

Et vous, qu’en pensez-vous ?

3 Commentaires

Classé dans Communication & RP

Vous avez toujours voulu bosser avec Dr House…

Voici une campagne « buzzante » de marque employeur en santé.

Vitalia, groupe hospitalier privé français, décide d’engager de nouveaux internes et chefs de cliniques via le CESP, contrat d’engagement de service privé. (Au passage, notez l’URL officielle du CESP : http://www.professionmedecin.fr/ : bel exemple de volonté d’exclusivité, ou comment faire que son audience perde les pédales ne sachant plus distinguer un site officiel corporatiste de celui de Vitalia). Ce contrat est offert aux internes et chefs de cliniques un an avant la fin de leur cursus, et leur propose le choix de la clinique de leur choix, une aide financière à l’installation et une aide administrative et juridique.

Pour mettre en valeur le CESP, lancé le 19 mars 2010, Vitalia a voulu orchestrer une campagne « buzzante ». Je précise qu’il ne s’agit pas d’une véritable campagne de recrutement. Evidemment, y’a un petit (rigolo, non je veux dire :) cerveau qui s’est dit quelque part : pour un buzz, il faut un ton cynique, une vidéo et un profil Facebook.  Il a même fait du zèle, il y a trois vidéos… Sur sa chaîne Dailymotion, on trouvera donc les trois mini-vidéos qui veulent parodier Dr House. Sur Facebook, une double présence Like-page et le profil du Dr Louse, en espérant qu’aucun fan de Dr House ne leur en voudra de ce détournement !

On aime :

  • L’initiative de mettre en valeur la marque employeur de Vitalia, qui plus est  de façon interactive.
  • L’utilisation de Dr House. Parce que je ne sais pas si vous l’avez déjà remarqué (!), mais tout ce qui concerne la réprésentation de la santé et sa traduction IRL – dans la vie réelle m’intéresse. Notamment les séries américaines….
  • Un ton décalé, qui se veut adapté à une cible jeune
  • La déclinaison des liens sociaux

On aime moins :

  • Que le buzz n’ait pas démarré. A date, on ne compte que 3 fans sur leur page Facebook.
  • Ce n’est pas le Dieu Facebook, même couplé au Sain d’Esprit Dailymotion, qui rend une campagne virale ! (surtout si on n’actualise jamais la page)
  • Je ne pense pas que booster une carrière, ce soit uniquement une histoire de salaire ! Mais des autres raisons, ou même des autres conditions/avantages du CESP, il n’est point question.
  • Une difficulté de définition entre l’objet de la campagne (le CESP) et les moyens de la campagne (les vidéos). Par exemple, sur leur page Facebook, devient-on fan du CESP (titre de la page) ou de  leur dispositif viral ? Aucune information n’y développe ce qu’est le CESP. Ajoutez à cela le fait que la chaîne Dailymotion soit nommée « Profession Médicale », et y’a assez pour qu’une mammouth géante n’y retrouve plus ses petits !
  • Dr Louse, c’est un nom assez négatif voire incompréhensif envers ceux qui n’ont pas choisi de contrat dans l’hospitalisation privée…
  • Les relations web de la campagne. Poser ça en commentaire sur un blog, sans lien avec ce qui s’est dit précédemment, dans mon langage ça s’appelle un cheveu sur la soupe… D’autres blogueurs ont-ils reçu ce message ?
  • Justement, Dr House, on va vite en souper, et de bien trop nombreuses initiatives reprennent le sujet ! Voir : le buzz de Bonjour-Docteur avec Michel Cymes en Dr House (impayable, à voir !), la première photo de bonjourdocteur.fr, ou le commentaire de cette campagne d’Handicap International avec la voix de Dr House.

En bref, toutes les sortes de communication sont applicables au domaine de la santé, et j’ai aimé vous relayer un moyen original d’une campagne d’image de marque employeur. Cela même si le buzz recherché ne s’est jamais éveillé. On leur souhaite fort que personne ne relaie un mauvais jeu de mots entre leur succès et le nom de leur personnage emblématique… Mais la campagne ne fait vraisemblablement que démarrer et on leur souhaite du soutien à venir ! Mon ultime question, c’est celle de la provenance de cette campagne, et si agence, laquelle !

<>

Et pour s’amuser, j’ajoute une de leurs vidéos (mais de mauvaise qualité) qui parodie un soap opéra à l’allemande (La clinique de la forêt noire), même si elle n’est pas en rapport avec la campagne précédente. Elle m’a fait bien rire, mais je doute de son réel impact sur l’image du groupe… =)

3 Commentaires

Classé dans Communication & RP, Maux qui parlent et mots qui soignent, Web Santé