J’ai fait un rêve : une conférence de presse santé interactive

Une légère disgression issue d’un esprit parfois tordu… et parti trèès loin pour mélanger une conférence de presse traditionnelle et des outils virtuels. Il ne s’agit pas d’un exercice de prospective, mais bien de ce qu’il serait possible de faire dès aujourd’hui, alors que nous savons que c’est un domaine somme toute assez peu 2.0-freak. Même si la visée est beaucoup moins louable que MLK, j’ai fait le rêve de m’adresser, même en santé, à une presse connectée…

Une conférence de presse interactive en santé : possible ? pas possible ? Perchons-nous.

Pour qui ?

L’information en santé (ou d’autres secteurs) apportée aux journalistes ne manque pas. Au tri des communiqués s’ajoute une veille proactive off et online. Beaucoup de journalistes, par curiosité ou dans un véritable but de veille, sont abonnés à de nombreux fils d’informations, réseaux, flux, réseaux,… C’est bien connu, ces fils sont souvent parcourus, mais peu lus faute de temps (mais on y jette tout de même un coup d’oeil, histoire de savoir ce qui se dit) ou de compréhension de ces outils. Dans ce cadre d’utilisation, il est difficile de connaître d’autres usages à cette présence web.

Ma stratégie cherche à la fois à amuser des utilisateurs du web, tout en conservant un côté pédagogique et très simple d’utilisation pour les récents adopteurs, grâce à la présence d’une page sur le site institutionnel qui rassemble en un clic toutes les présences en ligne de l’évènement, avec évidemment un onglet « partager cette information ».

Avec quels outils ?

En amont, préparer une conférence de presse version 2.0

– Un dossier de presse hébergé en ligne, éventuellement sur une salle de presse multimédia, dont le lien figure dans un mail « traditionnel ». Il est agrémenté d’hyperlinks, et propose visuels et vidéo. Pourquoi ne pas imaginer aussi une application  Iphone/Ipad pour le télécharger et le lire facilement ? Celle-ci mettrait bien en avant la carte de visite et téléphone de l’attaché(e) de presse et les adresse et date de la conférence de presse.

– L’évènement est ou peut être annoncé sur Meetup et Facebook.

– Une double exclusivité négociée auparavant, partagée entre un journal papier et un blog (éventuellement un site de santé)

Une interactivité dominante durant la conférence

– A peine arrivé, ou sur le chemin, je me connecte sur Foursquare / Yelp ou un autre service de géolocalisation. Le lieu et quelques « tips » ont été débloqués précédemment, et permettent aux attachés de presse de suivre les journalistes présents.

– Une présentation prezi pour impressioner l’auditoire…

– La conférence devient un webinar, avec un vidéostream live. Mais pour ne pas pénaliser les présents, tout un kit spécial autour du DP et de la présence en ligne est à distribuer.

– Grâce à un live tweet et un hashtag spécifique, des journalistes non présents mais qui suivent la présentation peuvent interagir et poser leurs questions.

– A ces discussions en ligne participe le community manager de l’organisation hôte, via foursquare, twitter, facebook, …). Il résume la conférence, développe l’audience, remercie les participants et répond à certains questions en direct.

Consolider le lien en aval de la conférence

– Afin de compléter le sujet, des questions additionnelles peuvent être posées via formspring.me au rhéteur de la conférence ou contact ad hoc.

– Un Pressbook, animé avec Pearltrees, qui comprend également le DP et autres sources en amont de la conférence, l’idée étant de compléter les liens existant sur le sujet de la conférence.

– Un hub de journalistes et attachés de presse ayant suivi la conférence, intéressés par l’information dévoilée, sur les réseaux sociaux.

//

Tout cela est bien joli, mais dans quel objectif ?

Numéraire : Ce type de valorisation d’un dossier et d’une conférence de presse peut faire espérer gagner plus de retombées, tout en restant conscient que le développement 2.0 n’efface pas la problématique de la conférence. Dans ce cadre, le sujet est très important. Il se prête particulièrement pour lancer la présence en ligne (site, réseaux sociaux, etc) de l’organisation.

Enjeu de mémoire : Le caractère exceptionnel permet une plus grande longévité des idées des journalistes sur le sujets.

Taille du public : Surtout, ce type d’action et de sponsoring permet de favoriser le suivi de la conférence de presse, alors que les journalistes sursollicités rêvent d’un don d’ubiquité…

Image : Appuyer le rôle de « passeur d’information » des attaché(e)s de presse

Investissement : Il développe l’engagement des participants avec la conférence, à charge pour le community manager de profiter de cette nouvelle communauté.

Cependant, et bien évidemment, il faut prévoir un plan de crise spécial Social media. Car qui dit multiplication des prises de paroles et réactions dit aussi multiplication des prises de risques.  C’est toujours un pari !

5 Commentaires

Classé dans Deux POINT Zéro, Presse & Médias Santé

5 réponses à “J’ai fait un rêve : une conférence de presse santé interactive

  1. Pingback: Tweets that mention J’ai fait un rêve : une conférence de presse santé interactive « le Blogule rouge -- Topsy.com

  2. Tu viens de me faire rêver. Il n’y a plus qu’à…
    Dans tes nouvelles fonctions peut-être? :)

  3. Hello,

    Pour info notre société développe et mets en oeuvre ce type de solutions pour nos clients… si vous souhaitez en savoir plus rendez-vous ici :
    http://www.novastream.fr/solution/nova-conventions/

    Nous avons déjà eu l’occasion de réaliser des conférences de presse virtuelles (Live streaming vidéo + module de tchat interactif + twitter)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s